imprimeur 3D c’est quoi?

imprimeur 3D c’est quoi?

En voilà une drôle de question!

Nous sommes dans un métier où tout est à créer. Une économie nouvelle, une nouvelle façons de concevoir des produits, est ce une révolution?

Personnellement, je n’en sais rien, je ne suis pas philospheconopoliticomiste. Je suis un industriel qui tente de mener sa barque et faire en sorte qu’elle se rende au port!

Toujours est il que ce métier, on le découvre de jours en jours et on s’aperçoit que c’est surtout extrêmement pointu et que cela nécessite un savoir faire! J’avais déjà commencé à raconter rapidement ce que c’était l’année dernière( là !) Depuis, j’ai embauché, je me suis étoffé au niveau machine, on a prit de l’expérience et je pense ne plus être un amateur mais réellement un professionnel du dépôts de fils. Quoi qu’on en dise, ce n’est pas donné à tous le monde!

Et pourquoi ça donc le metier imprimeur 3d n’est pas donné à tous le monde: et bien comme dirait un grand philosophe ( mon fils de 7 ans) PARCE QUE!

Plus sérieusement, il faut être technicien dans l’âme pour comprendre (cela ne signifie pas forcement travailler dans le technique) mais aimer bidouiller, chercher, échouer…. bref, en chi** (soyons poli)

Pour rentrer plus dans le détail , si l’on prend au hasard le cas de TH INDUSTRIES

Nous possédons 10 machines ( dont 3 grandes et bientôt une très grande), il faut environ 6 mois de prise en mains pour maîtriser une machine ( tout en connaissant les rouages du FDM). Les médias osent dire que c’est simple, facile, pas cher et que cela peut rapporter gros ( désolé j’ai copié). Ce n’est pas vrai, le métier imprimeur 3D ( comme je l’imagine et que je pratique au quotidien) est bien plus complexe.

Il coûte cher car pour en vivre il faut pleins de machines ( ne pas s’imaginer qu’avec une petite machine de bureau et une station CAO vous allez être le roi du pétrole)

Une fois équipé il faut savoir maîtriser les bêtes! ( car chaque machine est unique même si elles se ressemblent, et c’est pire quand ce ne sont pas les mêmes)

maîtriser la matière ( ou plutôt les dizaines de matières qui existent) et connaître leurs avantages et inconvénients

faire de la veille, ne pas avoir peur de dépenser et prendre des risques pour avancer conseiller un client….

Et puis faut trouver les clients!

Pour revenir à TH INDUSTRIES, nous avons passés 2 ans à maîtriser la technologie, et essuyer les plâtres pour beaucoup de nos clients ( qui sont encore fidèles, merci à eux)

Nous sommes perpétuellement en veille ( twitter, réseau sociaux, google…) afin d’être toujours à jour

Nous sommes beta testeurs de tout un tas de matériaux ( les derniers en date ABS KEVLAR, ou à base de grain) grâce à nos machines totalement ouvertes ( au niveau logiciel et matériaux)

IMG_1070
ABS KEVLAR / ABS CARBONE KEVLAR / ABS CARBONE / BLUPRINT

Notre capacité d’ innovation nous permettent de travailler à la conception des pièces avec le client ( et au final il avance plus vite que nous après!!!!! ce qui nous permet de trouver de nouveaux  challenge)

je n'ai pas le droit de vous la montrer en totalité
je n’ai pas le droit de vous la montrer en totalité

Nous intervenons dans les écoles , ainsi que dans les entreprises, pour faire la découvrir la technologie FDM (tout en parlant des autres, ne soyons pas sectaire) et dire oh combien elle est très puissante.Puis nous faisons assez souvent des foires locales toujours dans le même état d’esprit ( faire connaître, et expliquer que ce n’est pas si simple)

nos imprimantes 3D ont eu du succès du plus jeune au moins jeune
nos imprimantes 3D ont eu du succès du plus jeune au moins jeune

Nous travaillons avec des acteurs hors impression 3D pour avancer et détourner des applications industrielles pour s’adapter à l’impression 3D ( chut c’est un secret)

Et pour finir, nous investissons sans cesse ( et quasiment sans compter) pour avoir des machines plus performantes et différentes des autres (surtout m’éloigner du système stratasys, du reste je pense d’ici une petite année que je vendrai ma fortus250)

Vous l’aurez compris le metier imprimeur 3D est loin d’être simple, et passer par nous est un gage de réussite pour votre projet. D’autant que nous avons une vision de l’impression 3D comme un outil de production à part entière (au même titre que l’usinage ou autre) et non plus du prototypage. Nous investissons pour en faire un outil de production de masse personnalisée (la seconde future machine s’appellera le banc de production, sera innovante et permettra d’éloigner le seuil de rentabilité d’un moule ou de l’usinage, mais chut j’en ai déjà trop dit)

 

A très bientôt! Pour nous contacter mail contact@thindustries.fr ou par téléphone 06 95 87 61 58